Le marché central fait sa toilette

wpmairie   18 mai 2016   Commentaires fermés sur Le marché central fait sa toilette
                   Le marché central fait sa toilette
Une grande opération de salubrité et d’assainissement a eu lieu ce samedi 31 janvier 2015 au marché central de N’Djaména. Cette opération s’inscrit en droite ligne de la visite du Maire de la ville, Ali Haroun, effectuée le 29 et 30 janvier 2015 dans ledit marché où il a constaté l’état d’insalubrité qui y règne.

Dès 6h, le Maire Ali Haroun à la tête d’une forte délégation composée de Directeurs et Chefs de Service, s’est joint aux agents du service propreté et les sapeurs pompiers pour cette grande opération.
Hostile à l’insalubrité, le Maire a visité tous les coins et recoins du marché. Pour rendre propre ce marché moderne de la capitale très fréquenté par les consommateurs, une importante ressource humaine et de gros moyens matériels ont été déployés. Le 1er Magistrat de la ville a donné des instructions fermes pour que rien ne soit perdu de vue. Pour lui, il est anormal que ce marché baigne dans la saleté. Car il est l’un des grands marchés de la capitale où l’Etat a investi des ressources financières conséquentes.
Le Maire Ali Haroun a par la suite déploré le comportement des opérateurs économiques qui exercent dans ce marché. Ceux-ci ne favorisent pas le maintien de la propreté du marché. Pour le Maire de ville, en principe, chaque commerçant doit contribuer à la propreté du marché en nettoyant la devanture de sa boutique et de son kiosque.
Pour remédier à cette situation, le Maire de la ville est obligé d’intervenir de temps en temps pour que le marché soit propre. Il a appelé les commerçants à penser avant tout à la santé de la population. Il a également invité les consommateurs à ne pas acheter les aliments et autres produits installés dans les étales insalubres. « Que les commerçants nous comprennent. Tout ce que nous faisons, c’est dans l’intérêt de la population » a-t-il ajouté.
Les rues qui jouxtent le marché ont été nivelées pour faciliter la circulation. Les kiosques anarchiquement installés ont été dégagés.
S’agissant de l’interdiction du stationnement des taxis et minibus devant le centre social et l’hôpital Sultan Kasser, bon nombre d’usagers de cette voie ont apprécié cette décision.