Descente musclée du Maire de la ville au cimetière de Lamadji

wpmairie   18 mai 2016   Commentaires fermés sur Descente musclée du Maire de la ville au cimetière de Lamadji
Descente musclée du Maire de la ville au cimetière de Lamadji

Le Maire de la ville de N’Djaména, Ali Haroun, accompagné d’une forte équipe technique de la Mairie, a effectué une descente, ce mardi 10 janvier 2015 au cimetière de Lamadji, situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de N’Djaména, Les travaux qu’initie la Mairie dans ce cimetière musulman de la capitale consiste à niveler le terrain, remblayer les tombes affaissées et ouvrir des voies pour la circulation des véhicules en toutes saisons.
Ces travaux d’aménagement s’imposent, car lors de sa récente visite dans ce lieu de repos des âmes, le Maire de la ville de N’Djaména a constaté qu’il y règne une anarchie totale: les enterrements se font de manière désordonnée, les espaces sont très mal gérés, la profondeur normale des tombes n’est pas du tout respectée au point où il se dégage une odeur de putréfaction à certaines heures de la journée et même l’accès à ce cimetière à partir de la voie bitumée s’avère difficile à cause du terrain fortement accidentée.
Pour le Maire de ville, Ali Haroun, ce désordre est inadmissible. C’est pourquoi, il a donné des instructions fermes pour que les travaux d’aménagement dudit cimetière s’étalent sur une semaine.
S’agissant des bas-fonds du cimetière qui occasionnent la rétention d’eau en saison pluvieuse, l’équipe de la Mairie prévoit la construction des ouvrages de drainage d’eau.
Face aux fossoyeurs recrutés par la commune de N’Djaména et les bénévoles qui ne vivent que des dons, le Maire de la ville, 

assisté du « Boulama » de Lamadji, a tenu un langage de cœur et de vérité. Pour le Maire de la ville, nul ne peut échapper à cette dernière demeure. Tout le monde échouera un jour au cimetière. Pour ce faire, il a demandé aux fossoyeurs de ne pas être exigeants en ce qui concerne les dons pour services rendus et de se conformer aux principes religieux relatifs aux profondeurs des tombes : « approfondissez davantage les tombes pour que les morts ne soient pas enterrés à la vas-vite ». Le Maire Ali Haroun a également insisté sur les horaires d’inhumation qui se situent entre 7h 00 et 18h 00.
Pour faire respecter ces consignes, le Maire de la ville a instruit le commandant de la police 
municipale pour placer ses éléments aux entrées du cimetière de Lamadji qui porteront désormais des enseignes indiquant la porte d’entrée et de sortie.